le blog de caseo

le blog de caseo header image 2

Colle d’os et colle de peaux

janvier 15th, 2008 · 37 Commentaires

colle de peauPuisque nous avons passé du temps à sélectionner nos colles de peaux et colle d’os pour l’élaboration de notre colle forte liquide il serait dommage de ne pas les proposer à ceux qui souhaiteraient les utiliser de manière traditionnelle !

colle d'os en perlesLe principe est simple mais un peu fastidieux, il faut bien le reconnaître, et est en grande partie la cause du déclin de ces colles : Il faut tremper la colle solide qui se présente sous forme de poudre, de perles ou de plaques pendant 1 à 12 heures dans de l’eau froide et chauffer ensuite au bain marie sans dépasser une température de 60° C.

 Ces colles ont toutefois des avantages incontestables sur les colles modernes :

  • Elles sont réversibles à la chaleur. Pour réparer un meuble ou un objet collé avec une colle animale il suffit de chauffer le joint et on ne risque pas de détruire la pièce collée. C’est une caractéristique indispensable pour réparer un meuble ancien de valeur.
  • Elles suivent beaucoup mieux les variations dimensionnelles du bois surtout lorsqu’elles sont un peu assouplies (on ajoute le plus souvent de la colle de peau ou de nerf à la colle d’os qui serait trop cassante).
  • Elles peuvent se coller sur elles-mêmes, ce qui n’est pas le cas des colles vinyliques
  • Elles peuvent être utilisées en joint relativement épais pour combler des assemblages imparfaits

Tags: Colles écologiques

37 commentaires ↓

  • 1 Gounthar // mar 11, 2008 at 17:45

    Bonjour,

    je viens d’acheter 500g pour trois fois plus cher en local… Et il n’y avait pas d’indication de volume d’eau dans la notice. :-( Résultat, ça colle, mais pas fort.
    Demain, je vais coller tout un plateau de table avec les indications trouvées dans votre notice. Souhaitez-moi bonne chance. ;-)

  • 2 caseo // mar 11, 2008 at 17:59

    Vous saurez maintenant où faire vos prochains achats ;-)

  • 3 Gounthar // mar 13, 2008 at 15:53

    Avant de valider ma commande, il me faut trouver des applications aux autres produits que vous vendez, histoire de rentabiliser le port… ;-)
    Pourquoi avez-vous choisi la colle de peau plutôt que de nerfs? Le mélange « traditionnel » semble être 2/3 os, et 1/3 nerfs.
    Merci.

  • 4 caseo // mar 13, 2008 at 23:59

    Il y a deux raisons pour notre choix d’une colle de peaux plutôt qu’une colle de nerf.
    La première est qu’il est quasiment impossible aujourd’hui de trouver de la véritable colle de nerf et le dernier fabriquant européen a fermé ses portes il y a quelques mois. De plus nous nous sommes rendu compte que la majorités des colles vendues comme telles sont en fait des colles de peaux !
    La deuxième raison est que les colles de peaux de qualités sont nettement plus performantes en terme de collage et restent relativement souples.

  • 5 Gounthar // mar 14, 2008 at 10:32

    Merci beaucoup pour ces précisions fort utiles! :-D

  • 6 zabou // juil 24, 2008 at 10:02

    Bonjour,

    Je cherche de la colle de peaux de lapin en plaques. Sauriez vous ou je peux m’en procurer? Tout en sachant que celle que j’ai trouvé est de très mauvaise qualité :(

    Merci d’avance

  • 7 caseo // juil 24, 2008 at 10:27

    Hélas j’ai peur qu’il n’y ait plus sur le marché de véritable peau de lapin de qualité. La plupart des produits qui sont vendus sous cette appellation ne sont en fait des gélatines techniques censées avoir les mêmes caractéristiques.
    Le dernier fabricant français ayant un produit de qualité a cessé la fabrication il y a quelques années.

  • 8 mat // nov 14, 2008 at 17:07

    Bonjour,

    J’aimerai savoir le matériel que vous avez utilisé pour fabriquer votre propre colle?
    Connaissez vous la resistance à la rupture (en N) de votre colle ?

  • 9 caseo // nov 20, 2008 at 0:49

    Qu’entendez vous par « matériel » ? Pour fondre la colle d’os ou de peau il suffit de la laisser tremper dans un récipient et de chauffer celui-ci au bain marie. Cela peut se faire dans un flacon placé dans une casserole chauffée « normalement » ! j’interpose toutefois une petite plaque en inox dont les bouts sont recourbés pour éviter que le fond du flacon ne touche la casserole.
    Vous pouvez aussi chauffer de l’eau dans un micro onde et placer le flacon dans le récipient d’eau chaude ensuite (laisser le tout dans le micro onde, porte fermée).

  • 10 vihub // déc 10, 2008 at 12:25

    Bonjour,
    je travaille actuellement avec une base de pigments+jaune d’oeuf+vinaigre sur des cartons forts (0, 5 cm d’épaisseur). Avec le temps sur certaines de ces réalisations ont apparus des moisissures . que dois je faire pour remedier à cela?
    Merci

  • 11 ALEXANDRA // déc 12, 2008 at 16:43

    Bonjour,
    J’ai acheté de la laine de bois pour isoler au plafond et je souhaiterais les coller sous ma dalle qui est en béton…est ce qu’une de vos trois colle marcherait ? et dans le ca contraire savez vous ou je pourrais trouver quelques chose d’écologique ?
    merci

  • 12 mina // déc 13, 2008 at 18:53

    Bonjour,
    Quel quantité de conservateur doit on mélange avec la colle à peau (par example) pour conserver celle-ci minimum 4 mois . Si cela n’est pas possible, quel quantité pour la conservation la plus longue.
    Merci à vous.

  • 13 caseo // déc 15, 2008 at 9:11

    Pour conserver les colles d’os et colle de peau vous avez deux solutions :
    - Soit un conservateur « chimique » puissant de type isothiazolone (nous allons commercialiser bientôt un nouveau produit de ce type sans COV)
    - Soit un mélange de conservateurs alimentaires autorisés en cosmétique bio comme le benzoate de sodium et le sorbate de potassium. En général on associe les deux pour couvrir un spectre de protection plus large. Pour une meilleure efficacité il faut descendre le pH de la colle en dessous de 6, c’est à dire l’acidifier en ajoutant un peu de vinaigre blanc. On dose entre 0,2 et 1%.
    La conservation sera d’autant plus efficace que vous aurez utilisé des récipients propres (lavés à l’alcool par exemple), qui seront hermétiquement fermés et que vous n’introduirez pas de bactéries en prélevant.

  • 14 matthieu // mar 3, 2009 at 23:26

    Bonjour,
    Combien de temps peut se conserver une colle de peau de lapin (à l’état de poudre, dans son emballage neuf)? Plusieurs semaines, plusieurs mois, plusieurs années?
    Merci

  • 15 caseo // mar 4, 2009 at 0:21

    Impossible de répondre à votre question sans connaître la date de fabrication, les conditions de conservation avant emballage et surtout la qualité (taux d’humidité du produit, analyse bactériologique etc …). Seul le vendeur pourra vous répondre !

  • 16 matthieu // mar 4, 2009 at 10:04

    Par exemple, une colle de peau de lapin ayant été fabriquée et directement mise en emballage le 01 01 09 , dans in lieu parfaitement sec,hermétique, désinfecté et à 18 degrés?
    Combien de temps peut on la garder approximativement?
    Merci

  • 17 NANS // mar 31, 2009 at 7:47

    bonjour
    ravie de découvrir ce site, très intéressant
    je recherche actuellement une colle correcte pour le cuir
    pour faire des accessoires, donc cuir/cuir, cuir/metal, cuir/bois.
    merci pour les infos

  • 18 Renaud // nov 6, 2009 at 11:42

    Bonjour !J’ai un couteau pliant, assez ancien, qui présente 2 fèles et le manche etant en bois-de-cerf,la partie centrale est poreuse(comme un os) avec de petits manques;je voudais coller ces fèles,il faut une colle liquide qui s’insinue dans les fentes; et pour les manques de matière au centre, je pensais utiliser de la poudre de bois-de-cerf à mélanger à la colle ,qui serait plus un ciment?Avez-vous une ou des solutions ? Ce serait bien que ces collages soient réversibles .Merci pour des conseils ou des pistes !

  • 19 mhoz // jan 9, 2010 at 11:47

    Bonjour,

    Pour la fabrication de meubles de meubles en carton la colle néoprène est fréquemment utilisée, ce qui en lève beaucoup au côté « écolo » du meuble en carton.
    – Pensez-vous que le colle de peau puisse être suffisamment résistante pour la fabrication d’un fauteil en carton, par exemple? Sachant qu’avec la néoprène et la bonne technique de menuiserie carton, ça résiste sans problème.
    – Quel temps de séchage doit-on respecter pour assembler le carton avec cette colle?
    – Est-ce qu’une autre colle naturelle serait plus adaptée pour cet usage?

    Merci

  • 20 caseo // jan 11, 2010 at 15:14

    Les colles d’os et de peau sont largement plus résistantes que le carton et ont longtemps servi en menuiserie. Le temps de collage est quasi immédiat, dès le refroidissement de la colle, ce qui peut par contre être un inconvénient pour les grandes surfaces.

    Notre nouvelle colle d’os et de peau qui sortira dans quelques semaines sera plus facile d’utilisation car elle est liquide à température ambiante. Son temps de séchage est par contre beaucoup plus lent (quelques heures).

    Fin janvier nous commercialiserons une colle d’amidon réellement BIO, plus puissante que les colles d’amidon que l’on trouve actuellement sur le marché et qui conviendra parfaitement pour le collage de meubles en carton (pour être franc on a un peu pensé à cette utilisation en la formulant !).

  • 21 alex // avr 12, 2010 at 8:55

    J’ai utiliser la colle d’Os de poisson pour coller du des racords de crocodile.
    Pour la conserver une fois mise à l’etat liquide j’utilisais de l’eau Oxigénée acheter en pharmacie cela evite qu’elle moisisse ensuite lorsque qu’elle durcissait je la faisait fondre au bain mari.
    Si ca peux aider…
    bonne continuation

  • 22 CELINE // mai 5, 2010 at 20:39

    Je suis intéressée par votre colle d’amidon bio, mais je ne la trouve pas sur votre site…………..

  • 23 alberola // mai 12, 2010 at 10:54

    La colle d’os peut servir de rétendeur d’eau pour les stucs chaux plâtre comment préparer le mélange pour pouvoir le conserver.Merci

  • 24 alberola // mai 13, 2010 at 7:44

    Comment préparer la colle d’os pour une utilisation comme rétenteur d’eau pour le plâtre chaux

  • 25 cc // mai 13, 2010 at 9:07

    Bonjour,

    Une colle bio pour cartonnistes ? quelle excelleeeeeeeeeeeente idée ! merci d’y avoir pensé….
    quand sera-t-elle disponible (je ne l’ai pas trouvée en boutique)?……..quel serait son temps de sechage ? son temps de conservation ?…..et en attendant, quelles proportions de melange de colles de peau et d’os conseillez vous pour l’assemblage des meubles en carton ?

  • 26 caseo // mai 14, 2010 at 22:59

    Elle arrive ;-) nous allons vous donner plus d’infos TRES rapidement

  • 27 caseo // mai 14, 2010 at 23:02

    Bonne question … tout dépend des concentrations. Avec une concentration assez faible il devrait être possible de verser la colle tiède dans le stuc et si celui-ci contient de la chaux elle sera hydrolisée et restera liquide. Le seul souci, mais il faudrait tester, c’est que le mélange colle d’os (ou de peau) et chaux et … assez malodorant ;-(

  • 28 caseo // mai 14, 2010 at 23:03

    Plus d’infos … très bientôt avec de bonnes nouvelles pour la disponibilité.

  • 29 alberola // mai 15, 2010 at 13:57

    Merci caseo pour cette explication,en fait j’ai versé dans une jéricane 5l d’eau pour 500 grammes de colle en billes,le lendemain c’était plutôt légerement compact voir pâteux ,alors au bain marie je l’est chauffé et reversé dans la jéricane et rajouté au moins 3l d’eau chaude je vais versé 3cuillére de chaux aérienne.Mon but étant comme tu le dis d’éviter une importane concentration et qu’elle soit plus liquide.J’espère que cela ira pour les odeurs j’en ai un souvenir mémorable.Si tu pense que j’ai fait n’importe quoi n’hésite pas à me le dire.En forgeant je deviendrais peut être forgeron.Meci

  • 30 Basi38 // nov 16, 2010 at 18:55

    Bonjour,
    Votre colle à bois à la caséine se conserve t-elle une fois dissoute.
    Si oui, comment et combien de temps?

  • 31 caseo // nov 17, 2010 at 15:35

    La colle à bois en poudre une fois mélangée avec de l’eau doit être utilisée dans un délai de 30 mn à 2 heures, selon la température ambiante.

  • 32 lefevre // mar 17, 2011 at 17:47

    au sujet d ‘ un » produit conservateur  » j ‘ utilise de la NIPAGINA ( mitile- idrossibenzonato ) il se présente en poudre de couleur blanche et se dose à : 5 gr x kg de solution.dans le gesso à base de colle de lapin , c ‘ est parfait on peut le laisser à l ‘ air libre et aucunes moisissure ne se fait savoir.. le gesso n’ en est en rien changé.. sinon les clous de girofles ( plusieurs grains ) mis dans la préparation dès le départ, le conserve pas mal de temps… et puis biensur certains produits puissants type huile essentielles connus dans les catalogues de ventes produits beaux arts .. bien à vous…

  • 33 caseo // mar 19, 2011 at 18:31

    Ce conservateur est un sel de sodium de Methyl Paraben. Ce n’est pas au sein de la famille le plus méchant bien qu’il soit fabriqué avec du chlorure de méthyle, cancérigène suspecté. Pour un gesso dont la concentration en gélatine est faible et avec les sels de calcium (carbonate ou sulfate c’est à dire craie ou plâtre mort), ce produit peut effectivement convenir bien qu’en général il ne soit jamais employé seul comme conservateur mais en synergie avec du Butyl ou Propyl Paraben. Pour une colle dont la concentration en gélatine est beaucoup plus forte, qui doit être chauffée plusieurs fois (la chaleur détruit l’efficacité des paraben), en dans laquelle on trempe régulièrement un pinceau qui est allé se promener sur des morceaux de bois c’est totalement insuffisant. Nous avons fait le choix d’utiliser un autre conservateur de dernière génération, un butyl izothiazolone pur (donc sans methyl ni propyl) en phase alcaline aqueuse qui supporte les chauffages répétés et est agréé pour les produits devant être soumis aux eco labels européens et Ange bleu. Il est de plus agréé contact alimentaire. Nous le mettrons en vente très prochainement pour conserver justement les colles et tous les produits naturels « difficiles » comme la caséine.

  • 34 Annett // déc 19, 2011 at 9:51

    Je dois coller des ivoires neufs sur un clavier en sapin. L’ivoire (épaisseur 1.5mm) étant transparent il me faut établir une sous couche blanche. J’envisage donc de coller une toile de coton avec un mélange très dilué de blanc de lithopone et de colle d’os en perle  » (mélange 50%) . Une fois sec je veux repasser une couche de ce mélange afin de blanchir définitivement l’ensemble qui sera certainement encore « couleur bois », de surcroit les mailles de la toile vont retenir la préparation en autant de petits puits augmentant la teinte blanche ( elles font ausi une armature). Enfin, je compte coller les ivoires avec un mélange de 33% de blanc de lithopone et 67 % de colle d’os. Quand je parle de mélanges, c’est mesué à sec.Ayant déjà fait un essai de décollement cela m’a paru solide.
    Quel est votre avis sur la tenue et la tenue dans le temps de ces proportions ? Merci.

  • 35 caseo // fév 16, 2012 at 21:54

    Tout ceci nous semble correct mais nous ajouterions bien un peu de GELCUT à la colle d’os pour l’assouplir un peu (4 à 6% du poids de la colle d’os).

  • 36 Goemaere // fév 20, 2012 at 15:47

    Bonjour,
    Je voudrai poser chez moi un parquet qui serait collé directement sur un ragréage, je voudrai le faire à la colle d os mais je n ai aucune idée du rendement au m² , auriez vous cette info?
    La planéité de la surface est de 1mm par m maxi.

  • 37 caseo // mar 25, 2012 at 12:04

    C’est fait !

Laisser un commentaire